A propos de cet endroit

Le parc national du Carmel, qui s'étend sur une grande partie de la chaîne de montagnes éponyme, est le plus grand espace vert national d'Israël et un véritable jardin d'Eden. Le long du sommet de la crête du Carmel, vers l'ouest jusqu'à la mer Méditerranée, il regorge de flore, de faune, de sentiers de randonnée et de vues à couper le souffle. Que vous soyez un coureur, un cycliste, un randonneur ou simplement un amoureux de la nature, c'est une visite incontournable lorsque vous vous  rendez dans le nord du pays. Encore mieux, la région est si proche de la mer, qu’elle reçoit beaucoup de précipitations, ce qui signifie qu’une grande partie de l’année elle est verdoyante et  dotée d’une végétation luxuriante.

Petite Suisse

Appelé «Petite Suisse» par les locaux, le Carmel offre des bois aux allures alpines avec  plus de 10 000 hectares de cyprès, de pins et d'eucalyptus ainsi que plus de 650 espèces de plantes.

Ce qui est encore plus remarquable, c'est qu'il s'agit d'un parc créé par l'homme - le projet de boisement commença sous le mandat britannique (dans les années 1930) et fut poursuivi par le Fonds national juif après la création de l'État d'Israël en 1948.

Le parc propose d'innombrables pistes cyclables et de marche, des espaces naturels dédiés et une série de sentiers (selon la distance que vous souhaitez parcourir et votre expérience de randonneur). Pour les amateurs d'archéologie, il existe un certain nombre de sites qui étaient habités à l'époque préhistorique.

La vallée des arbres, la forêt des Cyclamen, la Crête d’Etsba, le point d’observation de  Kelah, le ruisseau Galim, le mont Shokef, les villages druzes de Daliat al Carmel / Isifiya et les ponts suspendus Nesher ne sont que quelques-unes de ses nombreuses attractions. Mais si vous n'avez que quelques heures, voici quelques recommandations pour une belle journée dans cette belle réserve nationale:

Sentiers de randonnée

Pour les débutants, essayez Horshat haArbaim - à seulement 1,5 km, vous passerez devant des chênes centenaires et admirerez la baie de Haïfa.

En empruntant le Kelah Stream, vous marcherez pendant 3 km à travers des bois où des daims de Perse furent relâchés dans la région par des écologistes israéliens. Attention aux rares lys blancs qui fleurissent ici au printemps. Vous trouverez également à 3 km la crête d'Etsba (Crête du Doigt) et la grotte, avec une partie de l'itinéraire chevauchant le célèbre Israel National Trail (Chemin National d’Israël).

Pour les randonneurs plus expérimentés, il existe le sentier du Nahal (ruisseau) Sfunim qui offre une pente courte mais plutôt raide. Long de 4 km, il vous offre une vue imprenable sur la plaine côtière du Carmel depuis le sommet de la falaise de Megadim.

Et pour les vrais pros, il existe le sentier des Nahalim (ruisseaux) Neder et Galim - à 8 kms, son chemin est caillouteux et rocailleux et il propose de nombreux défis, notamment de l'escalade à l'aide de rampes! Faites une randonnée dans le Wadi Kelah et passez devant les grottes d'Oranit (abritant de nombreuses chauves-souris).

Tous les sentiers sont bien balisés - et n'oubliez pas de prendre au moins 2 litres d'eau par personne. Gardez les yeux ouverts pour pouvoir admirer les fleurs que vous apercevrez, car il est difficile de ne pas être impressionné par la diversité de la flore du Carmel.

Tout au long des sentiers des ruisseaux, vous pourrez voir du laurier-tin, qui fleurit magnifiquement au printemps, et du laurier (d'où sortent les baies des fleurs, utilisées en cuisine). Cherchez la « rock rose » (hélianthème), avec ses fleurs blanches, et la « soft rock rose » qui fleurit en rose. Tout autour, vous sentirez l’odeur de la marjolaine, de la sauge et des feuilles de pin.

Le sentier des Cyclamen et les ponts suspendus de Nesher.

Débutant près de la place des Cyprès, ce court sentier de 1300 mètres est célèbre pour son espace de sépultures antiques ... Tout en marchant, vous découvrirez les entrées de six chambres funéraires creusées dans la roche. Il est présumé avoir appartenu à une riche famille juive de l'époque de la Mishna. Les amateurs d'archéologie peuvent continuer vers l'ouest, jusqu'au site des ruines d'Horvat Hermesh.

Et pour ceux qui aiment l'action, rien de tel qu'une visite aux ponts suspendus de Nesher. Ces deux ponts étroits enjambent un ravin et traversent une rivière saisonnière - construits à l'aide de câbles en acier, ils font partie d'un itinéraire de randonnées qui vous fera passer à côté de chênes israéliens, de pins cyprès et d’arbousiers grecs. Il existe deux chemins-levert est facile et le noir est plus difficile. N'oubliez pas votre appareil photo - les vues du haut des ponts sont exceptionnelles!

La réserve de Hai Bar

Pour les amoureux des animaux, une visite au Hai Bar est un must. Près du Nahal Galim, il s'agit d'une immense réserve naturelle abritant des animaux en voie de disparition. À l'intérieur, vous verrez des chevreuils et des daims de Perse, des chèvres sauvages et des gazelles des montagnes ainsi que des vautours, des aigles et des milliers de papillons. C'est un endroit idéal pour emmener les enfants et les visites guidées gratuites sont extrêmement informatives (expliquant comment elles encouragent les animaux à se reproduire en captivité puis à relâcher progressivement la progéniture dans la nature)

Village de Daliat el Karmel

Enfin, si vous êtes dans la région, une visite au village druze de Daliat el Karmel / Isifiiya est fortement recommandée. Situé au sommet de la montagne du Carmel, il a été créé au XVIIIe siècle par des Druzes du Liban et 200 ans plus tard il offre toujours aux visiteurs une hospitalité accueillante et chaleureuse. Le village a un marché animé le samedi et le monastère carmélite Muhraka (qui, selon la tradition, est l'endroit où le Prophète Elie a fait ses preuves) est un lieu de pèlerinage populaire. L'église est petite mais les jardins sont jolis et la plate-forme d'observation offre une vue imprenable sur les environs.

Informations pratiques

Le parc national du Carmel est ouvert aux visiteurs toute l'année et l'entrée est gratuite (bien que des frais soient exigés pour les véhicules). Le parc possède des aires de pique-nique, un restaurant, des aires de jeux et une zone d'accueil druze, où l’on sert du thé et du pain frais. Pour les nuitées, à proximité du Kibbutz Beit Oren, on trouve le camping écologique Fairy Forest, qui offre une cuisine ouverte, des douches avec eau chaude, des toilettes à compost et une piscine dans les bois!

Les circuits qui pourraient vous plaire

Visite privée de Césarée, Haïfa, Acre et Rosh Hanikra

De $890

Caesarea, Zichron and Haifa Private Tour

De $780

Césarée, Acre et Haïfa

De $110