A propos de cet endroit

Le Cardo Maximus était le nom donné à l’artère nord-sud des villes romaines et byzantines. "Cardo" signifie coeur . En effet le Cardo traversait le  "coeur" de la ville. Dans les années 130 de notre ère, Hadrien fit reconstruire Jérusalem et, comme d’autres villes romaines, le plan des rues de Jérusalem comprenait un Cardo ; il s’agissait d’une route pavée, large de 22,5 mètres, allant vers le sud depuis la porte de Damas. Plus tard au cours de l'ère byzantine, au VIème siècle après JC, l'empereur Justinien fit agrandir le Cardo de Jérusalem, l’allongeant plus au sud  jusqu'à l'église du Saint-Sépulcre et à la porte de Sion. La rue aurait sans doute été utilisée pour les processions des cérémonie de l'église du Saint-Sépulcre.  Sur toute la longueur du Cardo, la route était flanquée de colonnades, de trottoirs couverts et d’une arcade ombragée. 

Aujourd'hui, les visiteurs de la vieille ville de Jérusalem peuvent se promener dans le quartier juif et contempler la partie sud du Cardo, ils peuvent découvrir les hautes et épaisses colonnes, les chapiteaux richement décorés, l’arcade où se trouvaient les marchands et les grandes dalles pavées du Cardo. 500 ans après la construction du Cardo original, les Croisés construisirent un bazar le long d'une partie de la route. Aujourd'hui, ces magasins de l'époque des Croisés ont été restaurés et remplissent à nouveau leur fonction d'origine. La section commerçante du Cardo se trouve sous un magnifique plafond voûté et les magasins modernes on remplacé les anciens magasins bordant le Cardo. On y vend des bijoux fabriqués localement, des objets religieux, des œuvres d'art et d'autres marchandises. D'autres sections du Cardo ne sont plus visibles, ayant été recouvertes de nouvelles structures au fil des ans.

La célèbre Carte de Madaba, une mosaïque trouvée au sol d’une église byzantine du VIème siècle en Jordanie, représente la Terre Sainte avec le Cardo comme artère principale ; il s’agit de la plus ancienne représentation cartographique de Jérusalem encore existante. Les visiteurs du Cardo de Jérusalem pourront en voir une réplique ainsi qu’une grande peinture murale réalisée par des étudiants de l'école d'art française Création de la Cité ; celle-ci représente le Cardo tel qu'il aurait existé il y a 1500 ans, une rue animée et ses vendeurs exposant leurs marchandises; un passage couvert; des animaux et des personnages colorés.


Les circuits qui pourraient vous plaire

Jérusalem Vieille Ville et Nouvelle Ville

De $73

Jérusalem et Bethléem

De $106

Points forts de Jérusalem avec départ tardif

De $70