A propos de cet endroit

La forêt de Yehudiya est située au-dessus de la mer de Galilée, sur les hauteurs du centre du Golan. La forêt est protégée au sein de la réserve naturelle de Yehudiya par the Israel Nature and Parks Authority (l'Autorité israélienne de la Nature et des Parcs et couvre un paysage de ravins profonds, de cascades, de canyons et la magnifique forêt de chênes du mont Tabor. C’est l’une des plus grandes réserves naturelles du Golan et elle est précieuse pour sa diversité géologique. Les ruisseaux qui traversent le parc sont essentiels au bassin de drainage de la mer de Galilée et la réserve abrite une flore et une faune abondantes.


Flore et faune de la forêt de Yehudiya

La forêt de chênes du Mont Tabor couvre une zone située entre Katsrin et la mer de Galilée et des sentiers de randonnée sillonnent la forêt et longent les points forts du parc. Au milieu de la forêt, poussent de l’avoine et de l’orge. Vous découvrirez le paysage du parc comptant des buissons de jujubes, des roseaux d’amandiers, des buissons de myrte, des saules, des lauriers roses, des endroits couverts  de savane et de jujubiers épineux du Christ. En hiver, les fleurs sauvages, notamment les anémones et les cyclamens, abondent. Vous pourrez également voir l'iris du Golan, unique dans cette région. La réserve naturelle est un habitat protégé où vivent des cerfs, renards, de loups, chacals, sangliers et des rapaces tels que des vautours. Des troupeaux de sangliers vivent dans la forêt de Yehudiya. Il y a plus de 170 espèces d'animaux dans la réserve, dont environ 110 espèces d'oiseaux.


Orgues basaltiques

Le parc abrite un phénomène unique appelé orgues basaltiques. Il y a des milliers d'années, lorsque les hauteurs du Golan se formèrent, des fissures ont divisé la lave en coagulation, créant ainsi de hauts piliers hexagonaux de roche. Au fil du temps, les éléments ont encore façonné et lissé les piliers en basalte. Les orgues basaltiques sont mieux visibles à Brechat HaMishushim (bassin des Orgues). Vous pourrez également voir des spécimens de ces rochers fascinants le long du ruisseau Zavitan et de la cascade Ayit.


Cours d’eau de la réserve naturelle de Yehudiya

Le parc comporte plusieurs cours d’eau, notamment le ruisseau Meshushim (la partie inférieure du ruisseau Daliyot); le ruisseau Yehudiya et le ruisseau Zavitan. À certains endroits, les ruisseaux sont flanqués d'imposantes falaises et forment des cascades et des piscines naturelles. Les ruisseaux de la réserve naturelle de Yehudiya coulent toute l'année. Le ruisseau Yehudiya longe un profond canyon. Les chutes de roches du haut des falaises du canyon ont entraîné la fermeture de certaines parties du canyon, mais il existe un autre itinéraire en amont menant aux chutes de Yehudiya.

Le parc compte un autre ruisseau important: le ruisseau Zavitan qui traverse un profond canyon où la source En Nataf coule à flanc de falaise formant comme un rideau. La Gorge Noire est le canyon du  Zavitan et consiste en une série de cascades. Les visiteurs intrépides peuvent traverser les cascades en rappel. Pour vous aventurer dans les Gorges Noires, vous devrez vous inscrire au préalable auprès du bureau de la réserve naturelle. Visitez la cascade d'Ayit, l'une des plus hautes et des plus belles de la région. Vous pourrez suivre la «Route des cascades» le long de la route 808 pour admirer les cascades du parc depuis les points de vue.


Sites archéologiques

Il existe un certain nombre de sites archéologiques dans la réserve, notamment les ruines d'un ancien village syrien, le village de Yehudiya. Cet ancien village domine le ruisseau Yehudiya depuis le sommet des falaises et, à l'instar d'autres anciennes structures du Golan, les maisons de village ont été construites en basalte. La réserve naturelle de Yehudiya abrite également les vestiges de plusieurs synagogues byzantines et d'anciennes pierres tombales (dolmens) datant du IIIème millénaire avant notre ère.


Visite de la forêt de Yehudiya

L'activité la plus populaire dans la réserve naturelle est la randonnée. Des sentiers balisés donnent accès aux parties les plus intéressantes du parc et à plusieurs «randonnées dans l’eaus» où vous pourrez vous promener dans les ruisseaux tout en suivant l'itinéraire. Certaines zones du parc sont fermées pour la conservation des populations d'animaux sauvages. Les visiteurs peuvent camper dans le parc dans un camping organisé situé à l'entrée du parc où commencent les sentiers de randonnée.