Réserve naturelle de Tel Dan

A propos de cet endroit

La réserve naturelle de Tel Dan est un bel endroit pour faire de la randonnée, elle bénéficie de milliers d'années d'histoire, et c’est l'une des attractions les plus spectaculaires du nord d'Israël. Située à proximité de la frontière avec le Liban, la réserve propose toute l'année des randonnées, des sentiers, des points de vue panoramiques sur les hauteurs du Golan et une verdure ombragée.

Au cœur de la réserve se trouve la rivière Dan - le Dan étant la plus grande des trois sources du Jourdain (et la seule située à l'intérieur des frontières d'Israël depuis 1948). Chaque hiver, lorsque la neige qui s'est accumulée sur le mont Hermon fond, elle ruisselle jusqu'aux sources situées à cet endroit- ce qui rend l'eau cristalline.

Sources et bassins

Dans la réserve, il y a trois sentiers de randonnée différents, l’un est spécialement conçu pour ceux qui ont des difficultés à marcher ainsi que les familles avec de jeunes enfants en poussette. Au cours de votre randonnée, vous tomberez sur les Paradise Springs, (Sources du Paradis) - une véritable `` forêt tropicale '' qui offre de l'ombre toute l'année, ainsi que le `` Pooh Bear Tree '' (l’Arbre Winnie l’Ourson).Ce vieux et grand frêne à feuilles étroites est ainsi nommé car il a un tronc creux; sans surprise, il est populaire auprès des enfants,

Tous les sentiers permettent aux visiteurs de profiter de la «pataugeoire» - un endroit où les randonneurs sont autorisés à plonger les pieds dans les eaux peu profondes. Les vestiges d’un moulin à farine et d'un aqueduc à proximité sont visibles lors d’une randonnée sur les sentiers. Bien que le moulin ne soit pas opérationnel depuis près de 60 ans, ses murs ont été conservés et l'aqueduc a été réparé, ce qui lui a permis de fournir de l'eau à une autre partie de la réserve.

Ruines archéologiques

Ce qui rend la réserve si spéciale ;  avec la forêt luxuriante et verdoyante, elle abrite des ruines archéologiques sous la forme d'une ville antique datant de 5000 ans. À l'époque cananéenne (et plus tard, pendant la période du premier temple), elle était connue sous le nom de «Laish» ou «» Leshem »et la Bible hébraïque la mentionne comme la ville capturée par la tribu de Dan. La ville est devenue un centre de culte en Israël et n'a décliné qu'après que Banias (une ville voisine) eut commencé à prospérer.

À la suite des fouilles à Tel Dan, les archéologues ont fait une découverte impressionnante - la porte d’Abraham (également connue sous le nom de porte cananéenne). Construite en briques de boue, elle a trois arches. Une découverte subséquente fut la porte israélite - c'est ce qui reste de la porte d'entrée (et des murs de fortification) de l'ancienne ville de Dan – ainsi que des fragments d'un palanquin (une grande boîte dans laquelle un chef était transporté, soutenu par deux poteaux horizontaux tenus par quatre ou six porteurs).