A propos de cet endroit

Madaba est l’une des principales destinations touristiques de Jordanie, située à 30 km au sud-ouest d’Amman, le long de l’ancienne autoroute du roi. Madaba a une histoire qui remonte à l'âge du Bronze. Elle est mentionnée dans la Bible (Nombres 21; 30 et Josué 13:90) en tant que communauté frontalière moabite. La ville est devenue populaire grâce à ses mosaïques d’époque byzantine et omeyyade. Grâce à ce trésor de mosaïques anciennes, Madaba est connue sous le nom de «Ville des mosaïques».


Attraction principale de Madaba - La carte de Madaba

La raison pour laquelle les gens visitent Madaba est principalement celle de voir la plus ancienne carte de la Terre Sainte au monde, appelée à juste titre «La carte de Madaba». La carte en mosaïque a été créée avec plus d’un million de minuscules morceaux de pierre colorée. La carte est incrustée dans le sol d'une église de Madaba. Bien que l'artiste qui a créé la mosaïque soit inconnu, nous savons qu’elle a été réalisée au milieu du VIe siècle, à l'époque byzantine. La mosaïque aurait à l'origine couvert plus de 15,5 m sur 5,5 m avec sa carte représentant une zone allant du Liban au Nil. Malheureusement, environ un tiers seulement de l’oeuvre a survécu.

L'orientation de la carte est avec l'Est en haut, alors que les cartes montrent aujourd'hui le Nord en haut. Le Jourdain est représenté coulant de gauche (nord) à droite (sud). Bien qu’il s’agisse d’une représentation primitive de la Terre sainte, elle est considérée comme la plus précise qui soit avant l’ère de la cartographie moderne. La carte de Madaba décrit les lieux bibliques; les régions; des lieux où se sont déroulés des événements importants et des monuments représentatifs des villes. Par exemple, Jéricho est entouré de palmiers; Jean est représenté en train de baptiser Jésus dans le Jourdain et le puits de Jacob est montré à Sichem. La carte montre également des plantes et des animaux, notamment un lion, une gazelle et des poissons dans la rivière où se trouvent des bateaux et des traversiers.

Le centre de la partie existante de la carte se concentre sur Jérusalem, vue de haut et intitulée «Ville sainte». On peut identifier les célèbres remparts de la ville, la rue à colonnades romaines, le Cardo et les bâtiments, notamment l’église du Saint-Sépulcre. La plupart des points de repère viennent du Nouveau Testament plutôt que de la Torah hébraïque.

En 746, un énorme tremblement de terre laissa Madaba en ruines et la ville fut abandonnée, laissant la mosaïque à l’abandon. Dans les années 1880, des chrétiens s'installèrent à Madaba pour reconstruire la ville afin d'éviter les persécutions par les musulmans dans d'autres régions du pays. En 1896, lorsque la construction d'une nouvelle église orthodoxe grecque sur le site de la première église byzantine commença, la mosaïque fut découverte. Lors de la construction de la nouvelle église Saint-Georges, la mosaïque fut  intégrée à la conception.

Le but de la carte, commandée dans l'église, a été débattu. Peut-être servait-elle à aider les pèlerins à se frayer un chemin vers les lieux saints; pour décrire ce que Moïse a peut-être vu en regardant du mont voisin, le MontNebo ou simplement pour améliorer l'expérience desparoissiens.


Autres attractions de Madaba

Les visiteurs peuvent voir la carte de Madaba ainsi que les vestiges de cinq autres mosaïques antiques de Madaba. La ville abrite également une multitude de vestiges mis au jour qui retracent son histoire depuis l’âge du Bronze jusqu’à l’époque moderne, notamment un mur fortifié datant du IXe siècle et un temple datant de l’âge du Fer vieux de 3 000 ans. Les autres attractions de Madaba comprennent les sources thermales de HammamatMa’in; les salles de tissage du village de Mukawir et le parc archéologique de Madaba.

Les circuits qui pourraient vous plaire

Jordanie Classique, 3 jours

De $595

Jordanie Classique 4 jours

De $725

Tour à Petra au depart de Tel Aviv (y compris vol)

De $470