Réserve Naturelle d'Ein Gedi

A propos de cet endroit

Ein Gedi est une oasis de désert idyllique située près de la mer Morte, à l’est du désert de Judée, dans le sud d’Israël. Ein Gedi signifie «printemps du chevreau» (jeune chèvre), probablement à cause des ruisseaux printaniers qui le traversent et peut-être à cause des nombreuses chèvres agiles que vous pourrez voir le long des falaises environnantes. L'attraction principale pour les touristes est la réserve naturelle d'Ein Gedi.


Réserve naturelle d'Ein Gedi

Ce parc national est la plus grande oasis du pays et l'un des rares endroits où des ruisseaux du désert coulent toute l'année. Le parc se situe à côté du kibboutz Ein Gedi et s'étend sur 1435 hectares. Les visiteurs peuvent emprunter des sentiers et des chemins longeant les ruisseaux, des ravins et des falaises imposantes. Le parc comprend des cascades et des piscines naturelles où les visiteurs peuvent se baigner. Il y a aussi des canyons, des grottes, les vestiges d'un temple du début de l'âge du bronze et une végétation luxuriante.


Ein Gedi abrite quelques espèces de plantes rares et en voie de disparition. Parmi la verdure, vous pourrez voir de petits animaux comme hyrax des rochers. Au bord des rochers, les bouquetins de Nubie (espèce de chèvre du désert) défient la gravité en marchant sans effort le long de falaises presque verticales. Les autres animaux vivant à Ein Gedi comprennent les loups, les chauves-souris, les renards et les animaux qui sont principalement actifs la nuit.


Le parc a quatre sources principales, mais la plus populaire est le ruisseau de Nahal David. Le sentier du ruisseau de Nahal David est parallèle au ruisseau et passe par plusieurs cascades et bassins naturels où vous pourrez vous rafraîchir. Le sentier de randonnée longeant le ruisseau Nahal Arugot est plus long et généralement moins fréquenté. La majeure partie de ce sentier nécessite de marcher dans l'eau. L’eau abondante nourrit les arbres et les plantes, y compris le jujube épineux du Christ, les dattiers du désert, l’asclépiade de pomme de Sodome ainsi que les roseaux, l’herbe à éléphant, les fougères et les saules.


Ein Gedi dans la Bible

On pense qu'Ein Gedi est appelé Hazazon-tamar dans le livre des Chroniques II 20: 2, un lieu où les Ammonites et les Moabites se réunirent pour combattre le roi Josaphat. On fait référence à ce même site comme établissement Amorite dans la Genèse 14: 7. Dans Josué Ein Gedi est l'une des villes du désert répertoriées comme appartenant à la tribu de Juda. Dans Ezechiel, nous lisons comment Ein Gedi deviendra un village de pêcheurs lorsque les eaux de la mer Morte seront plus douces.

La référence biblique la plus célèbre à Ein Gedi se trouve dans Samuel I lorsque le roi David se réfugia dans le désert de Judée alors qu'il fuyait son prédécesseur, le roi Saül. On fait encore référence à Ein Gedi dans le Psaume 63 lorsque David se rend dans le désert de Judée. Il y a aussi des mentions de ce lieu dans le Cantique des Cantiques et l'Ecclésiastique.


Autres attractions à Ein Gedi

Le kibboutz Ein Gedi se trouve non loin de la réserve naturelle d'Ein Gedi. Il gère une maison d'hôtes et un jardin botanique. Presque toute la zone du kibboutz est plantée de belles espèces de plantes provenant du monde entier. Il existe environ 900 espèces couvrant 10 hectares. Visitez le poste de guet Na’ama de l’école agricole d’ Ein Gedi. De là, vous pourrez observer le magnifique paysage. Vous pourrez également traverser la route et descendre à la mer Morte pour une baignade; découvrir les vestiges de la synagogue entre le Nahal David et le Nahal Arugot ou voir le temple de l'époque chalcolithique qui a été excavé à proximité.

Les circuits qui pourraient vous plaire

Massada, Ein Gedi, y compris l’observation de la Qumran

De $114

Hauteurs du Golan et Safed, 2 jours

De $338

Massada et la Mer Morte

De $108